Hater App

Vous détestez Donald Trump ? La voisine du palier supérieur aussi ? Il existe une chance pour que Hater vous réunisse. Vous l’avez compris le principe est simple, et les règles du jeu changent de l’habitude. Les aversions pour une personne, des cacahuètes, des montres roses ou encore Twitter peuvent désormais réussir deux personnes grâce à Hater.

Genèse

L’histoire retiendra que cette application a vu le jour sous le coup d’une blague. En effet, son fondateur Brendan Alper, ancien de Goldman Sachs devenu comédien, voyait l’idée de la création son application comme une histoire drôle. Mais il va très vite changer d’avis, en apercevant sa réelle utilité. Ses multiples lectures de livres et parutions scientifiques vont l’aider à se jeter à l’eau.

Hater, mode d’emploi

Il existe aujourd’hui une pléthore d’applications et de sites destinés à des rencontres. Pour marquer la différence avec les applications classiques, qui explorent beaucoup plus les affinités et beaucoup moins les aversions ; Brendan Alper va décider de créer en 2017 une application dédiée aux rencontres mais qui sera dotée d’une touche spéciale et originale : la haine. La haine envers certains personnages publics, la haine envers un système, un gouvernement, la haine envers un aliment particulier, les chats, etc. Pour justifier son choix le fondateur de l’application estime que les choses que nous détestons en disent plus long sur nous et par la même occasion nous rapproches beaucoup plus qu’elles nous éloignent des personnes qui ont les mêmes ressentiments.

Une fois téléchargé et lancée, Hater demande personnellement le niveau de détestation envers un acteur, une célébrité. En résumé l’utilisateur doit pouvoir montrer son niveau de détestation à travers des milliers de sujets, afin de signifier ce qu’il ne peut ou n’est pas en mesure d’accepter encore moins de tolérer. Grâce à un système d’algorithme bien établi, l’application se chargera de déterminer celle ou celui qui correspond à vos aspirations et détestations.

L’utilisateur et l’utilisation l’application en 4 actions

Rencontrer son partenaire sur Hater est précédé d’une série d’actions de l’utilisateur. Une fois l’application lancée, il ou elle peut désormais avoir le choix entre quatre options : swiper avec son doigt à droite pour liker (apprécier), ou encore swiper grâce à son doigt vers la gauche pour disliker (ne pas apprécier), ou swiper son doigt vers le haut de l’écran pour lover (aimer) ou vers le bas pour signifier qu’il déteste (hate). Ensuite l’application utilise le GPS (géolocalisation) du téléphone afin d’identifier les personnes avec qui il ou elle est susceptible  d’avoir les même aversions.

La vision de Hater

L’objectif et la vision de Hater est de pouvoir favoriser les rencontres amoureuses ou encore professionnelles beaucoup plus simples et moins stéréotypés. D’où le changement significatif des biographies et des formulaires usuels par une procédure moins laborieuse et moins alambiquée afin de laisser libre cours à l’expression de sa personnalité. D’après le fondateur de l’application, Brendan Alper, l’objectif à court termes de l’application est de pouvoir devenir une référence en matière d’applications et sites de rencontres. De quoi détrôner Tinder ?

Toutes les applications fonctionnant à peu près de la même façon et basées d’autant plus sur les même principes, on voit mal l’expansion de l’application Hater à court terme. Néanmoins il importe de souligner que Hater est une disruption de la norme établie d’où son originalité.

Disponibilité

L’application Hater fut conçue à la base exclusivement pour les adeptes de la marque de la pomme (iOs). Mais le printemps dernier, l’application a vue le jour sur la plateforme très étendue de Google Play. De quoi leur souhaiter une bonne chance.

Comparez ici tous les sites de rencontres.