$

Actualités sur les rencontres en Belgique

Trouver l’amour grâce au « daming »

28 AVRIL 2014

Quand la « gamification » touche les sites de rencontres
Aujourd’hui, les sites de rencontres ne se contentent plus, simplement, de proposer des liaisons amicales ou amoureuses à leurs utilisateurs : elles s’inspirent des modes actuelles pour inciter, dans une quête permanente de modernité, à de toutes nouvelles formes d’expériences. Ainsi, les créateurs de Playme !se sont inspirés du phénomène de « gamification », d’ores et déjà bien présent dans notre société.

En effet, par le biais desnombreuses applications disponibles sur le marché, il est possible de transformer sa vie en un jeu. Par exemple, les programmes d’aide à l’entrainement sportif illustrent parfaitement ce phénomène : on se crée des objectifs et, d’une manière ludique, on tente de les atteindre par l’intermédiaire du smartphone, tout en se faisant féliciter par l’application lorsque l’on y parvient.

Naturellement, ce tout nouveau type de concept touche aussi le marché des rencontres amoureuses. Ainsi, tandis que beaucoup d’applications basées sur la géolocalisation – comme, par exemple, les sites de rencontres belges – permettent de trouver l’âme sœur à proximité de son domicile, d’autres proposent tout un tas de jeux avant de pouvoir, enfin, entrer en contact avec un nouveau – ou une nouvelle – prétendant(e).

Finalement, PlayMe ! est à l’origine d’un concept totalement inédit :le « daming ». Ce néologisme, né de la contraction entre « dating » - rendez-vous amoureux – et « gaming » - jouer – explique parfaitement le principe de l’application, entièrement fondé sur la base d’un simple jeu.


Le « daming » sur Playme en pratique
Grâce à leur compte Facebook, les utilisateurs de Playme ! peuvent se connecter rapidement sur la plateforme, pour immédiatement naviguer sur les profils susceptibles de les intéresser. Comme sur un site de rencontres en Belgique, ils peuvent, s’ils habitent dans ce pays, affiner leur recherche grâce au principe de géolocalisation, afin de n’être mis en contact qu’avec des individus géographiquement proches.

Par la suite, après avoir choisi un individu en particulier, les utilisateurs sont soumis à un quizz, à la fois original et ludique. Grâce aux centres d’intérêts précisés par chaque membre, le questionnaire généré permet d’apprendre à connaître son nouvel interlocuteur, par le biais du « vrai ou faux ». Finalement, si le joueur parvient à obtenir un bon score et, de ce fait, à certifier de son éventuelle compatibilité avec le profil choisi, il peut espérer être mis en relation, en vue de faire plus ample connaissance.

Bien sûr, de nombreux principes incitent à être assidu sur la plateforme : concrètement, plus une personne est « populaire » sur le site de rencontres, plus le nombre de questions auxquelles il faudra répondre pour la rencontrer sera élevé, pour augmenter, de façon efficace, les chances de tomber sur le parfait alter ego.


Enfin, pour faire fructifier son entreprise, Playme ! est, comme la plupart des sites de rencontres,un modèle freemium : si un individu souhaite, plus que tout, être mis en contact avec un profil, il peut acheter des « extra-questions », utiles pour augmenter les chances d’obtenir un score suffisamment élevé. A noter que, dans les mois à venir, un développement mondial de l’application est à prévoir, ce qui signifie que Playme ! n’a– définitivement – pas dit son dernier mot.

Autres Articles


toute l'actualité
dernière mise à jour : 22/05/2017
Vous êtes ici :  Accueil » Actualité » Trouver l’amour grâce au « daming »